Mettez de la Sophrologie dans votre vie

La sophrologie pour tous et à tout moment!

Afin d’aider et proposer des séances à tout ceux qui en ont besoin j’ai décidé de faire de la sophrologie en ligne.
J’avais à cœur de partager les outils que j’ai appris pour gérer ses émotions et vivre pleinement en harmonie avec soi et avec ceux qui nous entoure.

Angélique MARTIN

Maman de deux enfants.

C’est en 2015 à 32 ans, après avoir passé onze ans dans la grande distribution, que j’ai pris la décision de rompre mon CDI  pour exercer dans un domaine qui correspond à ma personnalité et mes valeurs, un métier centré sur l’écoute bienveillante et sur la communication afin de permettre à ceux qui le souhaite de vivre harmonieusement dans le moment présent.

J’aurai peut-être moins souffert en découvrant la sophrologie dans mon enfance, à mon adolescence ou encore à des étapes difficiles de séparation et de deuils, mais je n’ai pas de regret car je n’aurai certainement pas appris de la même façon qu’en faisant l’école de la vie, et je n’aurais pas pu accompagner aussi bien ceux qui pense aujourd’hui comme moi autrefois :

« C’est dur la vie mais c’est ainsi et je ne peux rien changer! » FAUX 

-Parfois ce qui est le plus difficile dans cette montagne à franchir c’est qu’on sait que de là haut on verra ceux qui sont restés en bas, prenez le risque de partir seul devant car en voyant les beaux paysages que vous avez contemplé  ceux qui n’osaient pas rêveront de vos actions qui les pousseront à en faire de même.

« Il y a des gagnants et des perdants…Je suis du côté des poissards! » FAUX

-Les pensées négatives produisent des situations à la hauteur de ce que vous imaginez! Pendant des années, j’étais LA poissarde  et c’était Moi, celle qui s’attirait les situations de M….. en toute circonstance.Ma famille et mes amis le savaient, s’ il y avait une pomme pourrie ou une chaise cassée c’est moi qui la prenais!

Jusqu’à sans trop y croire, je trouve du positif  dans ce qui m’arrivait: « grâce à ça j’ai rencontré…j’ai pu faire…je n’ai pas eu besoin de… » plutôt que de me dire ça tombe toujours sur moi. 

« Je n’ai pas ma place ici » FAUX

Voici les trois questions à vous poser:

-Qui suis-je?

-Qu’est-ce que je veux?

-Comment y-arriver?

​ Chacun a sa place et évolue à son rythme.